Information

Situation préoccupante pour les Guinéens expulsés du Sénégal : L’ANGUCH intervient pour une assistance humanitaire

Dans un contexte alarmant, les Autorités préfectorales du Mali ont récemment alerté le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation sur la présence de 86 ressortissants guinéens expulsés du Sénégal. Déposés à la frontière sans aucune explication quant aux raisons de leur expulsion, ces Guinéens ont été accueillis par les autorités de leur pays d’origine qui leur ont apporté une assistance humanitaire dans la mesure de leurs moyens. Cependant, une série d’informations contradictoires concernant leur situation a semé la confusion et a nécessité l’intervention de l’Agence nationale de gestion des urgences et catastrophes humanitaires (ANGUCH) pour faire la lumière sur cette affaire.

Afin de clarifier la situation des Guinéens expulsés, une équipe composée de cinq cadres de l’ANGUCH et de deux journalistes de la DCI s’est rendue dans la préfecture du Mali. Le 22 juin 2023, ils ont rencontré successivement Monsieur le Gouverneur de Labé et Monsieur le préfet de Mali pour présenter la mission et ses objectifs. Par la suite, une séance d’échange, appelée « Profilage », a eu lieu avec les Guinéens expulsés afin d’obtenir des informations claires et précises.

L’équipe a réussi à rencontrer 65 personnes, dont neuf femmes, parmi les Guinéens expulsés du Sénégal. Parmi eux, 33 ont été arrêtés dans le département de Thiès, 22 à Dakar et les autres dans différentes localités du Sénégal. Les conditions de vie dans lesquelles ils se trouvent sont déplorables, avec des éléments observés, tels que le port de vêtements identiques depuis le jour de leur arrestation, l’utilisation de salles de classe à l’état précaire comme abris et une alimentation assurée par le préfet de Mali et le gouverneur de Labé.

Les raisons de leur expulsion du Sénégal varient. Certains ont été arrêtés chez eux tard la nuit, tandis que d’autres ont été appréhendés lors de patrouilles de routine, où les gendarmes ont demandé des pièces d’identité. Tous ceux qui en avaient et ceux qui n’en avaient pas ont été arrêtés, emprisonnés puis expulsés du Sénégal.

Dans le but de répondre de manière efficace à cette situation préoccupante, l’ANGUCH a entrepris les actions suivantes pour apporter une assistance aux Guinéens expulsés du Sénégal :

  • Assistance en nature et soutien financier
  • Visite médicale gratuite pour les neuf femmes
  • Réacheminement vers leur préfecture respective

Il est crucial de souligner que ces mesures sont prises dans le but d’apporter une assistance humanitaire immédiate aux Guinéens expulsés du Sénégal et de leur offrir un soutien adéquat dans cette période difficile. L’ANGUCH s’engage à continuer à surveiller la situation et à travailler en étroite collaboration avec les autorités compétentes pour assurer leur bien-être à long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *