Information

Inondation : réunion du Comité de Prevention et de gestion

En prélude à la saison pluvieuse en république de Guinée, l’Agence Nationale de Gestion des Urgences et Catastrophes Humanitaires (ANGUCH) réuni toutes les entités étatiques qui interviennent dans la Prevention, la gestion et le relèvement. Cette rencontre présidée par le Secrétaire général du Ministère de l’administration du Territoire et de la Décentralisation, s’est tenue dans la salle de réunion dudit Ministère ce mercredi 19 avril 2023.

Elle avait pour objectif, d’identifier les acteurs et déterminer leurs domaines d’intervention pendant les trois phases (AVANT, PENDANT et APRES) les inondations.

Le Directeur général de l’ANGUCH a d’abord présenté les données des inondations de l’année 2022. Selon Monsieur Lancei TOURE, 284.878 personnes ont été impactées par les inondations particulièrement dans les préfectures de Coyah, Siguiri, Kankan, Dubreka, Kissidougou, Guéckédou, N’zérékoré et la zone spéciale de Conakry.

Il a également rappelé que l’inondation en GUINEE résulte des facteurs comme : la forte pluviométrie, les mauvais aménagements, le non-curage des caniveaux, les constructions anarchiques, la mauvaise gestion des ordures ménagères.

Pour mieux se préparer, chaque acteur a renseigné un tableau d’intervention dont les activités l’engagent pendant la phase opératoire. Ensuite, une proposition pour la mise en place des sous-commissions suivantes a été faite. Il s’agit de la :

  1. Sous-commission Evaluation et Gestion des Données
  2. Sous-commission Secours et sauvetage
  3. Sous-commission Santé et soins médicaux
  4. Sous-commission Assistance (vivres, non vivres, transfert cash)
  5. Sous-commission Infrastructures Wash
  6. Sous-commission Communication

Côté partenaires techniques et financiers (PTF), Plan International Guinée, PAM et le Point Focal Humanitaire du Bureau du Coordinateur résident du Système des Nations unies ont réitéré leur ferme engagement a accompagné la Guinée.

La prochaine étape sera la visite des sites critiques inondables dans la zone spéciale de Conakry.

Ont participé à cette rencontre :
AGEROUTE Guinée
Agence nationale de l’assainissement et de la salubrité publique (ANASP)
La Direction général de la Protection civile
L’Observatoire national des routes (ONR)
La Direction nationale des Postes et télécommunication
La Météo
Le Centre national de gestion des catastrophes urgences environnementales
La Croix rouge guinéenne
Le Programme alimentaire mondial (PAM)
La Jeunesse CEDEAO (Société civile)
L’Agence Nationale de Gestion des Urgences et Catastrophes Humanitaires (ANGUCH)
SOS village d’enfant Guinée
Ministère de la Défense nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *